Les vautours fauves

Ce grand rapace de 2,40 à 2,80 m d'envergure pour un poids de 7 à 11 kg fait partie des plus grands oiseaux européens.
C'est un planeur. Incapable de pratiquer le vol battu pendant une longue période, il profite des courants ascendants pour s'élever dans les airs. Il est ainsi reconnaissable par son envergure imposante, ses ailes (longues, larges et arrondies à l'arrière, avec à l'extrémité, des plumes en forme de doigts) et sa queue très courte. Son plumage est de couleur fauve avec des plumes noirâtres sur les ailes et la queue, et des bandes claires sous les ailes. Son crâne recouvert d'un duvet blanc est prolongé par un cou long et étroit d'où émerge une collerette de plumes hérissées blanches et duveteuses.
Le bec puissant de couleur corne est pâle, les yeux sont jaunes.



Les vautours fauves vivent en colonie qu'ils quittent dès l'aurore et réintègrent en fin d'après-midi. Les couples se forment à vie. Le nid est constitué d'un amas sommaire de quelques branches, sur des falaises, des parois rocheuses, dans des cavités, à l'abri d'assaillants éventuels. L'accouplement s'effectue en décembre et la femelle pond un oeuf dans le courant du mois de janvier. Le mâle et la femelle couvent chacun leur tour cet oeuf unique. L'incubation dure de 48 à 55 jours. L'éclosion a donc lieu entre fin mars et début avril. L'élevage du poussin dure entre 110 et 115 jours.

Le vautour fauve est nécrophage, c'est à dire qu'il se nourrit exclusivement de cadavres. Son bec puissant est capable de déchirer les tissus les plus résistants mais sa morphologie et ses grosses pattes inaptes à la préhension le rendent incapable de s'attaquer à la moindre proie vivante. Son odorat est faible mais sa vue est exceptionnelle si bien que, lorsqu'un vautour aperçoit une charogne, il alerte l'ensemble de la colonie et c'est la curée. Quoiqu'ils ne dédaignent pas la chair putréfiée, les vautours préfèrent la consommer fraîche. Les carcasses sont intégralement nettoyées et ils ne restent que les os que les gypaètes barbus se partageront.

Ce grand charognard se rencontre en France dans les Pyrénées, dans les Causses mais également dans les Barronies (Drôme).
Dans la Drôme, du rocher du Caire, on les voit voler au dessus du village de Rémuzat, prendre les vents pour monter jusqu'aux nuages, puis redescendre se poser sur les falaises. Peu farouches et curieux, ils planent au dessus du plateau de Saint Laurent, où les troupeaux de moutons et de brebis viennent paître.


Quelques photos de rapaces

Toutes les photos de vautours fauves



Vidéo de vautours fauves